Utilizziamo cookies per migliorare la vostra esperienza sul nostro sito. Continuando a visitare questo sito, l'utente accetta l'utilizzo dei cookies.

Francophonie: une délégation du Celva au Congrès 2017 de l'AIMF

 

Plus de 350 élus locaux, experts et partenaires ont signé la Déclaration de Montréal pour le développement durable des territoire

AOSTE. Une délégation du Consortium des collectivités locales de la Vallée d'Aoste, composée par M. Giulio Grosjacques, Vice-Président adjoint du Celva et Syndic de la Commune de Brusson, et par M. Vittorio Stefano Anglesio, Syndic de la Commune d'Introd, a pris part, du 19 au 22 juin 2017, au Congrès mondial de l'Association Internationales des Maires francophones (AIMF) de Montréal.

En donnant suite à l'invitation du Maire de la Ville M. Denis Coderre et de la Présidente de l'AIMF, Maire de Paris, Mme Anne Hidalgo, plus de 350 élus locaux, experts et partenaires ont pris part à la 37éme Assemblée annuelle de l'Association.

« Nous nous sommes confrontés – souligne le Vice-Président du Celva Giulio Grosjacques –sur les enjeux de l'actualité et les solutions pour un développement durable et partagé de nos villes. Le travail de l'AIMF vise à améliorer la prise en compte des Autorités locales dans les processus de décision nationaux et mondiaux : l'engagement des élus locaux est alors celui de traduire en actions concrètes les solutions innovantes de plus en plus reconnues sur le plan international ». En particulier, explique Grosjacques, « nous avons signé la Déclaration de Montréal, un document qui nous engage à relever l'Accord de Paris sur le climat, et à lutter contre la pollution et pour la qualité de l'air. Comme communauté alpine, la Vallée d'Aoste relève que la question des changements climatiques n'est pas encore perçue comme prioritaire au regard d'autres enjeux plus immédiats pour les populations. Néanmoins, il est nécessaire de promouvoir des mécanismes de financement innovants et conjoints sur la prévention et l'adaptation au changement climatique, qui soutiendront les projets « verts » des collectivités locales ».

Encore, les trois journées de Montréal ont permis de faire le point sur l'avancement des plaidoyers des autorités locales dans le cadre du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne. A ce propos, le Conseiller d'administration du Celva Vittorio Stefano Anglesio souligne « l'importance de ce partenariat, à renforcer dans la période 2018-2020, pour rendre les villes francophones plus durables, inclusives et efficaces. Le but d'un élu est toujours celui de contribuer à définir les meilleures conditions pour faire considérer son administration comme un interlocuteur fiable et nécessaire pour la résolution des défis».

 

redaction

Pubblicità
Pubblicità