.

Saison Culturelle, Concert du Nouvel An de l'Orchestre d'Harmonie du Val d'Aoste

Mercredi 5 janvier au Palais de Saint-Vincent

 

Orchestre d'Harmonie

Mercredi 5 janvier au Palais de Saint-Vincent, 21h, la Saison Culturelle 2021/2022 présente le traditionnel Concert du Nouvel An de l'Orchestre d'Harmonie du Val d'Aoste.

Le concert du Nouvel An 2022 s'ouvrira avec Requiem for a future war du compositeur Hardy Mertens. Suivront les trois mouvements finaux de la Symphonie n° 2 - Views of Edo du compositeur Franco Cesarini, Temple Garden at Nippori, Cheery Blossoms along the Tama River et Senju Great Bridge. Edo est l'ancien nom de la ville de Tokyo. Inspiré par une série de xylographies de l'artiste Utagawa Hiroshige (1797-1858) intitulée Cent vues célèbres d'Edo, la symphonie de Cesarini se base sur diverses mélodies traditionnelles japonaises. Elle est répartie en cinq mouvements formant une sorte d'arc : une structure dont chaque section est placée symétriquement autour d'un centre. Chaque mouvement prend le titre d'une estampe faisant partie des Cent vues célèbres d'Edo.

Le concert continuera avec l'intermezzo Il Sogno de Pietro Mascagni, dans l'arrangement de Wil Van der Beek. Suivra une marche symphonique classique intitulée A Tubo, une œuvre typique du répertoire italien du XIXe siècle, composée par Ernesto Paolo Abbate.

Né à Noicattaro (BA), le 6 septembre 1881, celui-ci a été, avec son frère Gennaro, l'un des premiers compositeurs italiens à écrire de la musique originale pour orchestre d'harmonie. Dans le style de la musique descriptive, il a écrit spécifiquement pour ce type de formation divers poèmes symphoniques en appliquant la réforme de l'effectif instrumental proposée par Alessandro Vessella. Il a ainsi créé un répertoire permettant de mieux mettre en valeur la variété de timbres d'un ensemble de 70 instruments, faisant de ce type d'orchestre l'emblème de l'avant-garde musicale italienne. Il a écrit également d'autres musiques descriptives sur un rythme de marche. Il a inventé la marche « symphonique », qui pourrait sembler incompatible avec l'utilisation à laquelle elle aurait été destinée par les orchestres d'harmonie, vu qu'auparavant la marche avait uniquement un caractère militaire, triomphal ou funèbre.

Par le paso doble de José Salvador Gonzales Moreno, Paco Campillo, l'Orchestre d'Harmonie du Val d'Aoste entend rendre hommage à un ami très cher, Paco Campillo, prématurément disparu.

Le concert s'achève par Astor Anniversari, pour accordéon et orchestre d'harmonie, avec Gianni Ceretto comme soliste. Ce morceau veut célébrer le centième anniversaire de la naissance d'Astor Piazzolla et le cent-quarantième anniversaire de la fondation, par Elia Astori, de l'orchestre d'harmonie de Nese (BG).

 

 

redaction

 

 

Pin It

Articoli più letti su Aostaoggi.it

© 2021 Aostaoggi.it