.

Une coopération renforcée entre Courmayeur et Chamonix

Le syndic Rota: « Il est essentiel de savoir ce qui se passe de l'autre côté du Mont-Blanc»

 

Courmayeur/ Chamonix
L'équipe municipale de Courmayeur a accueilli ce lundi une délégation de la Commune de Chamonix Mont-Blanc composée du maire Éric Fournier, d'élus et services pour développer la coopération et des stratégies communes dans de nombreux domaines liant les territoires frontaliers tels que la mobilité, le tourisme durable, la sécurité en montagne, la culture ou l'évènementiel sportif.

Avant le prochain bureau de la Conférence transfrontalière du 30 septembre et au lendemain de la présentation à l'Assemblée nationale des résultats du programme Adapt Mont-Blanc par Éric Fournier, cette rencontre a été l'occasion de renforcer l'amitié entre les deux communes de l'Espace Mont Blanc ayant notamment été moteurs dans l'inscription de l'alpinisme au patrimoine mondial immatériel de l'Unesco et la candidature du Mont Blanc au titre des paysages culturels.

Elle a permis au-delà d'aboutir sur la constitution de commissions de travail binationales pour l'élaboration de produits communs favorisant l'itinérance, les échanges culturels, des évènements sportifs transfrontaliers, mais aussi une gestion coordonnée du massif et des équipements en montagne, en lien avec les communes de l'Espace Mont Blanc concernées. Le développement de l'offre de transport transfrontalière et de partenariats avec le Tunnel du Mont Blanc s'avèreront dans ce cadre essentiels aux échanges touristiques, permettant de viser une clientèle de proximité. Un projet de création d'itinéraires VTTAE autour du Mont-Blanc complété d'une offre de Bike-Bus a d'ores-etdéjà fait l'objet d'un dossier de demande de fonds Interreg au titre du Programme Alcotra 2014-2020.

« La rencontre a été fructueuse et nécessaire pour le partage de stratégies communes et le lancement de groupes de travail spécifiques – souligne le Syndic de Courmayeur, Roberto Rota - Pour chacun de nous, il est essentiel de savoir ce qui se passe de l'autre côté, en particulier sur de nouvelles activités et pratiques, y compris les sports de montagne, qui nécessitent de réglementation. Les défis qui nous unissent sont nombreux, notamment dans une perspective de développement touristique durable. Il y a des dossiers sur lesquels nous travaillons ensemble depuis longtemps, comme la candidature du Mont-Blanc au patrimoine mondial de l'UNESCO, ou encore la reconnaissance de l'Alpinisme qui a porté ses fruits grâce à la collaboration de ces dernières années. Ensemble, nous pouvons faire des progrès importants. Le partage, entre territoires proches, sur les enjeux liés à la montagne représente un accélérateur important, en effet, également pour les processus de prise de décision de compétence régionale et des Etats ».

Pour le maire de Chamonix Éric Fournier, « la coopération transfrontalière revêt un caractère capital pour le développement durable de nos territoires et faire entendre la voix des communes. La planification territoriale de notre adaptation aux défis de demain – changement climatique, nouvelles pratiques, tourisme responsable-, ne saurait s'arrêter aux frontières. Nos richesses culturelles constituent de véritables atouts pour une offre touristique diversifiée, et la mutualisation de notre intelligence territoriale, notamment dans la gestion des flux, un précieux levier d'action pour penser la montagne de demain .»

 

 

redaction

 

 

Pin It

Articoli più letti su Aostaoggi.it

© 2020 Aostaoggi.it