Covid-19, nouvelles dispositions pour les personnes provenant de certaines zones de France en Italie

 

coronavirusAOSTE. À la suite de l'ordonnance prise le 21 septembre 2020 par le Ministère de la Santé, la Présidence de la Région publie les nouvelles dispositions qui s'appliquent aux personnes désireuses d'entrer en Italie après avoir séjourné ou transité au cours des quatorze derniers jours dans les régions de France de Auvergne-Rhône-Alpes, Corse, Hauts-de-France, Île-de-France, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Afin de limiter la diffusion de la Covid-19, ces personnes sont tenues de déclarer leur arrivée sur le territoire italien. Si la destination finale de leur séjour est la Vallée d'Aoste, elles doivent adresser un courriel au Département de la Prévention de l'Agence sanitaire de la Vallée d'Aoste (Questo indirizzo email è protetto dagli spambots. E' necessario abilitare JavaScript per vederlo.) en y annexant la déclaration sur l'honneur relative à l'entrée sur le territoire italien et une attestation relative au test moléculaire ou antigénique, effectué sur prélèvement rhino-pharyngé, dans les 72 h précédant l'entrée sur le territoire italien avec résultat négatif. Si ces personnes ne disposent pas d'une attestation, après avoir reçu leur courriel le Département de la Prévention de l'Agence sanitaire de la Vallée d'Aoste transmettra les données de ces sujets au service 118 pour l'exécution du test rhino-pharyngé.

Ces obligations ne s'appliquent pas à quiconque (et quelle que soit sa nationalité) pénètre en Italie pour une durée ne dépassant pas 120 heures, pour des raisons documentées de travail, de santé ou d'urgence absolue ; l'intéressé est toutefois tenu de quitter immédiatement le territoire italien dès l'échéance indiquée, faute de quoi il doit d'observer une période d'isolement à titre de précaution, sous contrôle sanitaire ;
quiconque (et quelle que soit sa nationalité) transite sur le territoire italien avec son véhicule personnel pendant une durée ne dépassant pas 36 heures ; l'intéressé est toutefois tenu de quitter immédiatement le territoire italien dès l'échéance indiquée, faute de quoi il doit d'observer une période d'isolement à titre de précaution, sous contrôle sanitaire ; le personnel de santé se rendant en Italie dans le cadre de ses compétences professionnelles, y compris en vue de l'exercice temporaire de celles-ci, conformément à l'art. 13 du décret-loi n° 18 du 17 mars 2020 ; les travailleurs transfrontaliers qui entrent ou sortent du territoire italien pour des raisons documentées de travail, puis regagnent leur domicile ;
le personnel d'entreprises ou organismes dont le siège social ou secondaire se trouve en Italie et qui se rend à l'étranger pour des raisons documentées de travail, dans la mesure où la durée du déplacement n'excède pas 120 heures ; les fonctionnaires et autres personnels de l'Union européenne ou d'organisations internationales, quelle que soit leur dénomination ; les personnels diplomatiques, administratifs et techniques des missions diplomatiques, les fonctionnaires et autres employés des consulats, les membres des corps militaires et de la police nationale dans l'exercice de leurs fonctions ; les élèves et étudiants qui suivent des cours dans un autre État que celui où ils résident /habitent /demeurent et où ils reviennent chaque jour ou au moins une fois par semaine.

Pour tout renseignement, appeler le numéro vert : 800 122 121.

L'obligation d'effectuer le test rhino-pharyngé, conformément à l'ordonnance ministérielle du 12 août dernier, demeure en vigueur, avec les exceptions déjà prévues, pour quiconque provient de Croatie, Grèce, Malte et Espagne.



redaction

 

 

Pin It
© 2020 Aostaoggi.it